jeudi 21 juin 2012

Darwinisme et bricolage

Une équipe du CNRS a étudié l'arbre généalogique de bricoleurs pour mettre en évidence un phénomène de sélection naturelle propre aux amateurs de ce hobby : à chaque génération, les éléments mentalement les plus faibles sont impitoyablement éliminés avant de pouvoir se reproduire. Il semble même que ces individus déviants choisissent plus ou moins consciemment de mourir vers 25 ans...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire